Les conditions ESTA

Si vous comptez partir aux États-Unis prochainement, n’oubliez pas que vous devez être en possession d’un document de voyage valide. Les autorités américaines sont très à cheval sur la sécurité intérieure de leur pays et s’y rendre n’est pas aussi simple que de voyager dans un pays de l’espace Schengen. La question la plus importante à se poser : devez-vous faire une demande de visa touristique américain classique, ou entrez-vous dans les conditions ESTA ? Nous allons parcourir toutes les modalités ESTA pour vous permettre de déterminer si vous pouvez en bénéficier.
 

Première Condition ESTA : le Visa Waiver Program (VWP)

La première condition ESTA est votre nationalité. En effet, les personnes pouvant prétendre à l’ESTA sont uniquement ceux définis comme étant membres du programme d’exemption de visa (VWP). Ce programme se compose de 38 pays à l’heure actuelle, mais est sujet à modification par le gouvernement américain.

Voici la liste des pays membre du Visa Waiwer Program :

Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Belgique, Brunei, Chili, Corée du Sud, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Taiwan.

Si votre pays apparaît dans cette liste, vous remplissez la première modalité ESTA.

Attention ! Une des conditions ESTA spécifie que les voyageurs s’étant rendu depuis 2011 en Iran, Irak, Syrie, Libye, Soudan, Somalie ou au Yémen ne peuvent pas prétendre à une autorisation ESTA, et ce, même s'ils sont ressortissants d’un pays membre du VWP.

L’ESTA n’est obligatoire que si vous pénétrez sur le sol américain par voie aérienne ou maritime.
 

Deuxième condition ESTA : but et durée de la visite

L’une des modalités ESTA concerne le but de votre visite. L’ESTA n’est disponible que si vous voyagez aux États-Unis dans un but touristique ou un voyage d’affaires, mais aussi pour un simple transit par les USA. Si vous comptez partir aux USA afin d’y travailler, d’étudier dans une université américaine, de faire un stage ou dans le cadre d’un programme d’échange culturel, vous devez prendre contact avec l’ambassade américaine dont vous dépendez, car vous avez besoin d’un visa touristique ou d’un visa non-immigrant (permis de travail).

La durée de votre séjour aux USA entre également en ligne de compte dans les conditions ESTA. Il faut que votre séjour soit d’une durée de 90 jours maximum. Au-delà de cette limite, l’autorisation ESTA n’est plus une option disponible et vous devez passer par une demande de visa B1 ou B2 au consulat américain.

Bien évidemment, si vous aspirez à vous expatrier aux États-Unis (devenir résident permanent), une demande ESTA ne vous sera d’aucune utilité. Vous devez faire une demande de visa-immigrant afin d’obtenir une carte verte (green card).
 

Troisième modalité ESTA : avoir un passeport valide

ESTA est l’acronyme d’Electronic System for Travel Authorization, donc système électronique d’autorisation de voyage en français. Il s’agit donc d’une autorisation qui sera électroniquement associée à votre passeport. Pour remplir cette modalité ESTA, il faut impérativement que le demandeur soit en possession d’un passeport biométrique ou d’un passeport électronique.

De plus, il faut disposer d’un passeport dont la durée de validité est au moins 6 mois supérieurs à celle du début de votre voyage aux USA.
 

Quatrième modalité ESTA : avoir accès à une connexion internet

Cela peut sembler anodin, mais tout le processus se passant en ligne, l’une des conditions ESTA est d’avoir accès à une connexion internet et à une adresse e-mail.

Pour faire votre demande, vous devez vous rendre sur le site du U.S Custom and Border Protection ou passez par les services d’un prestataire privé qui se charge de la demande pour vous. Vous n’avez plus qu’à remplir le formulaire ESTA en plusieurs parties.

La première concerne vos données personnelles (état-civil, numéro de passeport, etc.), la deuxième les informations relatives à votre séjour aux États-Unis d’Amérique (adresse de votre hôtel, nom d’un contact sur place, etc.). Enfin, la dernière partie est un questionnaire à choix fermé au sujet de vos antécédents judiciaires, de votre état de santé ou encore de votre possible appartenance à un groupe ou organisation terroriste.

Vous devez aussi vous acquitter des frais de gestion de votre dossier (variables selon le choix du prestataire) en renseignant une carte de crédit.

Vous connaissez maintenant les conditions requises pour être éligible au programme d’exemption de visa et pouvoir faire une demande d’ESTA.

À retenir

Pour pouvoir voyager aux États-Unis muni d’un ESTA vous devez :

  • être ressortissant d’un pays membre du VWP
  • vous rendre aux USA pour tourisme ou affaires
  • ne pas rester plus de 90 jours consécutifs
  • pénétrer sur le sol américain par voie aérienne ou maritime
  • avoir un passeport biométrique ou électronique
  • avoir accès à une connexion internet et une carte de crédit

Dernier point, un ESTA est valable deux ans dans la limite de validité de votre passeport. Vous pouvez utiliser le même ESTA pour plusieurs voyages aux États-Unis durant cette période. Il faudra refaire une demande au bout des deux ans, ou si votre passeport expire au préalable. Une nouvelle demande est également nécessaire si vos informations personnelles changent durant la période de validité.

Vous savez tout, il ne vous reste plus qu’à préparer votre séjour et à profiter au maximum de votre voyage.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.