L’utilité de la green card aux USA

Un ressortissant étranger ne peut pas vivre aux États-Unis sans respecter certaines démarches, notamment l’obtention d’une autorisation de résidence. Cette dernière est appelée « green card » ou carte verte en français. Avec cette carte en poche, le détenteur peut travailler légalement au sein d’une entreprise américaine sans Visa. Voici comment l’obtenir et ce que permet de faire la green card, à la différence d’un ESTA USA.
 

Green card, à discerner d’autres autorisations comme le Visa

Tout voyage aux États-Unis nécessite des formalités, en dépit de sa durée plus ou moins longue et de son objectif (tourisme, études, emploi, transit…). Lorsque votre projet consiste à travailler, un Visa peut suffire mais celui-ci n’autorise que des séjours de 6 mois consécutifs maximum.

La solution très convoitée pour une résidence durable : la green card, autrement appelée « carte de résident ». Accordée par l’USCIS – United States Citizenship and Immigration Services faisant partie du Department of Homeland Security–, ce certificat à l’obtention difficile ouvre les portes du territoire américain de façon permanente. De plus, elle accorde de nombreux droits comme ceux d’un citoyen « classique » sans pour autant que le détenteur soit considéré comme tel. Les seuls droits que n’accorde pas la carte verte sont le vote et l’exercice de juré.

La citoyenneté des USA peut être demandée (procédure de naturalisation) par toute personne possédant la green card depuis 5 ans minimum. Attention, un individu peut voir sa carte retirée sous certaines conditions (par exemple quitter trop longtemps les États-Unis).

Au bout de 10 ans, la carte doit être renouvelée. Il existe une version valide 2 ans, appelée « conditionnelle ». Au bout des 2 ans, si les conditions en question ne sont plus remplies, le résident perd son statut.

Recevoir un green card ou carte verte

Les conditions et démarches d’obtention varient selon la situation du demandeur. Globalement, quatre cas mènent à une demande de green card auprès de l’USCIS :

1- Raison familiale (mariage par exemple) : âgé de minimum 21 ans, un citoyen américain peut demander une carte de résident pour un membre de sa famille souhaitant s’installer aux USA avec lui (parent, enfant, conjoint, frère ou sœur). Afin d’éviter les mariages blancs, les autorités étudient scrupuleusement la situation du demandeur avant d’autoriser la délivrance du certificat.

2- Raison professionnelle : dans le cas où vous souhaitez travailler aux États-Unis, c’est à l’entreprise concernée de conforter votre demande de carte. L’employeur doit éventuellement s’acquitter des frais de dossier et vous aider dans la procédure administrative. Ce cas n’englobe pas l’ensemble des travailleurs mais seulement ceux « qualifiés » aux yeux des autorités américaines.

3- Tenter sa chance à la loterie : la green card est attribuée à 50 000 chanceux chaque année par tirage au sort ou «lottery ». Vous avez une chance sur 300 d’être choisi !

4- Raison politique : après un an de résidence en tant que demandeur d’asile aux États-Unis, la sollicitation de carte verte devient possible.

Voilà, vous connaissez désormais les grandes lignes sur la green card !

Informez-vous également sur les cas menant à une demande de visa pour les États-Unis.

Mis à jour le 26/10/2018

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.