Demande ESTA refusée : quels sont les motifs ?

Lors d’une demande d’autorisation ESTA, il est possible que cette dernière soit refusée. Les conditions d’attribution d’une telle autorisation sont particulièrement encadrées et si une seule des conditions d’acceptation n’est pas remplie, la demande est refusée.

Afin de tout mettre en œuvre pour que celle-ci soit acceptée, il est important de connaitre les conditions d’attribution de cette autorisation :

  • la personne qui en fait la demande doit être ressortissante de l’un des pays participant au programme d’exemption de visa VWP (Visa Waiver Program), mais ne doit pas être également ressortissante d'Irak, d'Iran, de Syrie ou du Soudan (double nationalité) ; 
  • le séjour doit être à but touristique ou d’affaires ;
  • le ou les séjours prévus ne doivent pas dépasser 90 jours consécutifs sur le territoire américain ;
  • le demandeur ne doit pas souffrir de troubles mentaux ou de maladie contagieuse, doit respecter les règles et lois en vigueur et ne pas avoir visité l'Irak, l'Iran, la Syrie, le Soudan, la Somalie, le Yémen ou la Lybie depuis le 1er mars 2011.

Ces conditions remplies, il est possible de demander l’autorisation ESTA en toute sérénité.
 

Recours en cas de refus de l’ESTA

Si l’ESTA vous est refusé, il est possible d’en connaître les raisons en contactant le DHS Travel Redress Inquiry Program (TRIP). C’est un service de la sécurité nationale en charge des refus ESTA et le seul habilité à communiquer les informations à ce sujet. Aucune ambassade ni aucun consulat des États-Unis ne sera habilité à vous transmettre ces renseignements ; ils n’y ont d’ailleurs pas accès. Seule cette entité pourra répondre à votre demande.

Si vous remarquez une erreur sur le formulaire, il vous est possible de refaire une demande en faisant une seconde saisie dans le but de corriger vos informations, mais vous devez vous acquitter à nouveau des frais de dossier (14 $).

Si aucune erreur n’est constatée, il faudra alors vous tourner vers une procédure de demande de visa classique auprès de l’ambassade des États-Unis et remplir les formulaires adaptés et régler des frais plus importants.

Mis à jour le 1/11/2018

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.