À quoi sert l’ESTA ?

Depuis janvier 2009, les États-Unis ont mis en place un système d’autorisation de voyage pour d’une part, faciliter les procédures d’entrée sur le sol américain (sous certaines conditions), et d’autre part, pour renforcer la sécurité du pays en contrôlant l’identité des voyageurs en amont de leur arrivée.

 

Les critères pour obtenir l’ESTA  

Mise en place dans le cadre du Visa Waiver Program (VWP), la demande du document ESTA (pour Electronic System for Travel Authorisation) se fait en ligne, au plus tard 72 h avant le départ.

Comme mentionné précédemment, ce document est délivré sous certaines conditions. Ainsi, avant de lancer la procédure de demande, tous les voyageurs doivent, entre autres, s’assurer de :

  •          Ne pas séjourner pour une période supérieure à 90 jours ;
  •        Disposer d’un passeport électronique ou biométrique valable toute la durée du séjour et même jusqu’à 6 mois après la date de retour prévue ;
  •          Être ressortissant de l’un des 38 pays partenaires (ce qui est notamment le cas de la France).

Si vous avez prévu de voyager en famille ou tout simplement avec d’autres personnes, sachez que vous pouvez remplir plusieurs formulaires, chaque personne devant posséder le sien, lors d'une demande groupée.

Note : cette obligation est également valable pour les mineurs qui doivent posséder leur propre passeport et leur propre ESTA.

L’ESTA : quelle utilité dans les faits ?

Si l’ESTA s’inscrit dans le programme d’exemption de visa américain, ce dernier ne garantit pas pour autant aux voyageurs de passer la frontière. En effet, une fois débarqué de l’avion ou du bateau, tout le monde doit se présenter au service de l’immigration. Les agents sont les seuls habilités à autoriser l’entrée ou non sur le territoire. Pas d’inquiétude à avoir, ils posent généralement quelques questions de routine (les mêmes que celles posées lors de la demande d’autorisation de voyage). En d’autres termes, l’ESTA est une pré-autorisation de séjour alors que le visa est bel et bien une autorisation. Délivré par le consulat ou l’ambassade, la demande de visa se fait sur rendez-vous.

Ces deux documents se différencient également l’un de l’autre car ils ne permettent pas à leur détenteur de faire la même chose une fois aux États-Unis. Ainsi, si votre voyage est à caractère touristique ou d’affaires, le document ESTA vous permet de :

  •          Voyager à travers les États-Unis, rendre visite à votre famille ou vos proches ;
  •          Participer à des activités sociales, sportives ou culturelles non rémunérés ;
  •          Suivre des cours à l’université à condition qu’ils ne vous donnent aucun crédit vous permettant d’obtenir un diplôme ;
  •          Participer à des réunions, conférences, conventions ;
  •          Prendre part à une formation de courte durée non rémunérée ;
  •          Négocier ou signer des contrats. 

 

Si vous prévoyez de séjourner plus longtemps ou que le but de votre voyage n’entre pas dans les critères cités plus haut, vous devez alors vous tourner vers une demande de visa ou de green card (la fameuse carte verte).

Valable pour une période de 2 ans (ou jusqu’à l’expiration du passeport ayant été utilisé lors de la demande), le document ESTA permet d’effectuer plusieurs séjours aux États-Unis à condition bien évidemment de respecter la limite autorisée de 90 jours consécutifs sur le territoire.

Mis à jour le 12/09/2018

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.