Faire le bon choix parmi les différents visas américains

Du fait d’une politique d’immigration assez stricte, il n’est pas toujours facile de voyager aux États-Unis. Un visa ou une autorisation de voyage telle l’ESTA s’impose pour tout séjour aux USA. Nous détaillons dans cet article les caractéristiques des différents visas américains afin de vous aider à faire le bon choix. Nous évoquerons également l’ESTA qui est l’alternative la plus populaire au visa.

 

Présentation des différents visas américains

Il existe un visa américain pour chaque type de séjour. Dans un souci de clarté, nous divisons les visas américains en deux sections : le visa non-immigrant pour un séjour temporaire et le visa immigrant pour une expatriation aux États-Unis.

 

Les visas non-immigrants

Parmi les différents visas américains, on retrouve un grand nombre de visas dits non-immigrant. Ces derniers concernent essentiellement les touristes, les étudiants, les hommes d’affaires ou les travailleurs souhaitant exercer une activité professionnelle dans un secteur d’activité donné et pour une durée limitée.  

Peu importe la raison de la venue, le candidat au visa non-immigrant n’est pas autorisé à vivre aux USA indéfiniment. La durée de validité varie de plusieurs jours à plusieurs mois, voire plusieurs années. En conséquence, les services consulaires demandent systématiquement aux candidats de fournir un justificatif de retour vers leur pays d’origine.

Les visa non-immigrant couvrent une multitude de cas spécifiques, c’est pourquoi nous comptons plus d’une trentaine de visas américains différents dont les principaux sont :

  • visa B-1, réservé aux voyages d’affaires de courte durée  ;
  • visa B-2, pour les séjours touristiques ;
  • visa C, pour les transits avec preuve de sortie de territoire à l’appui ;
  • visa F-1, à destination des étudiants souhaitant étudier dans une université américaine ;
  • visa H, pour les personnes souhaitant effectuer un stage aux USA ou travailler aux États-Unis de manière temporaire ;
  • visa J1, pour les participants à un programme d’échange (incluant les séjours au pair) ;
  • visa P, réservé aux athlètes et artistes ;
  • etc.

Quel que soit le motif de visa, la demande doit se faire directement auprès de l’ambassade des États-Unis. Cette formalité n’est pas gratuite, elle engendre des frais administratifs qui sont en moyenne de 160 $, auxquels peuvent s’ajouter des frais additionnels comme les frais d’émission (“réciprocité”) selon certains pays ou encore des frais propres à chaque visa. Prenons l’exemple d’une personne souhaitant étudier aux USA : cette dernière devra justifier d’un bon niveau d’anglais (à moins qu’il ne s’agit d’un séjour linguistique) et s’acquitter des frais de SEVIS.

 

Les visas immigrants

Parmi les différents visas américains permettant aux ressortissants étrangers de vivre aux États-Unis, il existe différents visas immigrants. Ces types de visa donnent lieu à une autorisation de résidence, plus connue sous le nom de Green Card (carte verte en français). Contrairement aux visas non-immigrant, ceux-ci s’adressent aux personnes souhaitant s’expatrier aux USA.

Suivant les motifs de la candidature, on distingue trois familles de visas immigrants :

  • pour le regroupement familial (lien familial avec un citoyen/résident américain) ;
  • grâce aux compétences professionnelles ;
  • pour la diversité de la population américaine.

La méthode d’obtention d’un visa immigrant est plus complexe que la demande de visa non immigrant. Cela se justifie simplement par le fait que ce visa pour les USA donne droit à une carte de résidence permanente. En d’autres termes, le détenteur d’une carte de résident permanent obtient le droit de résider aux États-Unis, y travailler ou y étudier au même titre qu’un citoyen américain. Précisons que la carte verte ne donne toutefois pas le droit de vote.

À l’exception du visa de diversité, les visas pour les USA permettant l'expatriation requièrent tous un sponsor, c’est-à-dire une entreprise américaine ou un membre de famille de nationalité américaine ou disposant du statut officiel de résident permanent. La pétition est ainsi lancée non pas par le ressortissant étranger, mais soit par un proche ou par un employeur américain selon le motif de demande (regroupement familial ou emploi). La pétition est traitée par l’USCIS (U.S. Citizenship and Immigration Services) qui l’envoie après validation au NVC (National Visa Center) pour que ce dernier vous informe des documents à présenter pour votre entretien (ce qui inclut un certificat obtenu suite à la visite médicale obligatoire) avec un agent consulaire de l’ambassade américaine.  

Précisons que l’entretien est une étape obligée pour toutes les demandes de visa à l’ambassade (visa non-immigrant et immigrant).

Le visa diversité est un cas particulier : il s’obtient suite à un tirage au sort. Chaque année, les autorités américaines organisent en effet une loterie permettant d’obtenir une carte verte, ou plutôt la possibilité de débuter le processus de demande sans avoir de sponsor américain.

 

L’autorisation ESTA

Mise en place en 2008 par le gouvernement américain, l’autorisation ESTA (Electronic System for Travel Authorization) s’avère être une alternative intéressante aux différents visas américains.

L’ESTA n’est pas un visa est n’est donc pas à demander à l’ambassade ou au consulat américain, il s’obtient en remplissant un questionnaire en ligne mis en place par l’US Customs and Border Protection (le service des douanes et de l'immigration). Il est une autorisation de voyage réservée aux ressortissants des 38 pays bénéficiant d’une exemption de visa par le biais du VWP (Visa Waiver Program).

Le document ESTA ne s’applique que selon certaines conditions bien spécifiques parmi lesquelles :

  • la durée de séjour aux États-Unis ne doit pas dépasser 90 jours maximum ;
  • le motif du voyage doit être touristique ou professionnel (ex: signature d’un contrat) ;
  • le citoyen doit avoir la nationalité de l’un des pays membres du programme d’exemption de visa (VWP) ;
  • le voyageur doit être en possession d’un passeport biométrique valide.

NB : que vous disposiez d’un visa pour les USA ou d’un ESTA, cela ne garantit pas l’accès sur le territoire américain. En effet, ces documents prouvent simplement que les autorités vous autorisent à voyager vers les États-Unis, c’est-à-dire à vous présenter à la frontière américaine. Seuls les agents du service des douanes sont aptes à valider ou non votre entrée sur le sol américain.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.